Ch. 8 - Le Missel



LE MISSEL DE FERNAND TONNET


Fernand avait emporté avec lui à la prison de Saint-Gilles son petit missel quotidien (édition Dom Gaspar Lefebvre, 1938). Nul ne sait comment au cours de sa captivité, il parvint à conserver ce livre de piété à portée de la main. Peu après la libération du camp de Dachau par les Américains (29 avril 1945), ce missel fut trouvé dans l' « Effekt- kammer » et remis au père Riquet, jésuite français, qui y fit en deuxième page l'annotation suivante : « Recueilli et transmis par le P. Riquet S.J. profondément édifié par les quelques jours passes en quarantaine avec Fernand Tonnet ».

Le Père Riquet confia le livre à Dom Cyprien Neybergh O.S.B., autre prisonnier du même camp qui le remit comme une précieuse relique à un des frères de Fernand.

Ce missel contient de nombreuses notes écrites à l'encre ou au crayon sur les marges des pages et sur dix feuillets insérés dans la reliure. Hélas plusieurs des annotations faites au crayon sont devenues illisibles. Les lignes suivantes sont la reproduction fidèle de tout ce qu'on a pu en déchiffrer. Avec les annotations de Fernand reproduites en caractères italiques on a transcrit en caractères ordinaires de nombreux textes du missel marqués par lui d'un ou deux traits ; ces passages mieux qu'une série de lettres sont révélateurs de ses dispositions intimes pendant toute sa captivité.

Ouvrons pieusement ce petit missel qui, durant dix-huit mois, fut non seulement le confident de ses pensées, mais aussi l'aliment principal de son âme.

Sur les premières pages en blanc :

Je possède un secret pour me conduire en chaque état, dans la satiété et dans la faim, dans l'abondance et dans l'indigence : j'ai force pour tout en Celui qui me fortifie.

*
**

En se ressouvenant d'une lecture faite jadis dans un ouvrage du Ch. Glorieux : Paul est en route vers Rome. Il est dans un convoi avec d'autres prisonniers, abandonné aux caprices de ses gardiens. Aucun réconfort, aucune bienveillance sur cette route interminable.

En travaillant, Paul priait ou parlait : que de gens l'ont entendu parler alors du grand bienfait du Christ. Après le travail, Paul conversait encore sans ménager son temps ou ses forces.

Ah les chères journées de propagande que Paul a connues...

En allant à la mort, saint Paul marchait allègrement comme l'ouvrier qui regagne sa demeure. Il se rappelait ses voyages, ses travaux, ses fatigues. Il savait que la vérité serait, un jour triomphante, il se rappelait qu'il avait enseigné la charité : « Quand même on distribuerait tous ses biens aux pauvres, quand même on pénétrerait tous les mystères, on ne serait rien sans la véritable charité. La charité est patiente, douce et bienfaisante, sans orgueil, sans aigreur. Elle supporte tout, croit tout, souffre tout, espère tout, elle ne finit jamais ».

Paul offrit aux verges ses épaules dénudées.

« Qui me séparera de la charité du Christ ? ta tribulation ? L'angoisse ? la persécution ? la faim ? la nudité ? le péril ? le glaive ? Mais en tout cela nous sommes plus que vainqueurs grâce à Celui qui nous a aimés.

Pour moi vivre c'est le Christ et mourir c'est tout bénéfice.

Bayreuth, 7 août 1944.


Page 2

O Jésus qui êtes présent dans te Très Saint Sacrement, je Vous adore et je soupire après Vous, Venez dans mon cœur par votre grâce, en attendant que Vous y veniez par Votre Sacrement.

Noms écrits sur une feuille détachée

Tous les membres de sa proche famille. Monseigneur Picard. Les Sœurs de la rue des Deux Eglises. Robertfroid. Famille Garçet. Familles de Paliseul, Châtelet, Sensenruth, Tinligny, Vonéche, Lustin, Valenciennes, Tamines, Quiévrain. Chanoine Ailaer. (Et beaucoup d'autres noms devenus illisibles).


Page 31

L'homme ne vit pas seulement de pain mais aussi de vérité.

Page 33

Tout ce qui est écrit a été écrit pour notre instruction, afin que par la patience et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance... C'est pourquoi accueillez-vous les uns les autres comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu. (Ep. du dim. de l'Avent).

Au cours de mon prochain voyage en France, voir exemplaires Evangile à répandre dans la masse.


Page 36

Réjouissez-vous dans le Seigneur, en tout temps ; je le répète, réjouissez-vous. Que votre modération soit connue de tous les hommes ; le Seigneur est proche. Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose, faites connaître vos désirs à Dieu par la prière et la supplication accompagnées d'actions de grâces ; et que la paix de Dieu, bien supérieure à toute pensée, garde vos cœurs et vos esprits dans le Christ Jésus Notre-Seigneur (Ep. du III dim. de l'Avent.)

Page 38

Hâtez-vous, Seigneur, ne tardez pas, apportez-nous d'en haut la force bienfaisante, afin que votre venue en ce monde soulage et relève ceux qui se confient dans votre miséricorde. (Or. du mercredi des Q. T. d'hiver).

Page 51

Que les actes d'amour aient la principale part dans nos exercices de piété.

Page 56

La grâce de Dieu, notre Sauveur, s'est manifestée à tous les hommes, nous enseignant à renoncer

à l'impiété et aux convoitises du monde, pour que nous vivions ici-bas dans la sobriété, la justice et la piété, attendant la bienheureuse espérance et l'avènement de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ qui s'est livré lui-même pour nous... (Epître de la messe de minuit de Noël).

Aller à Florennes.

Page 65

+ Père d'Emile Velghe 1943.

Page 66

Saint Jean écrivait son Evangile après s'être préparé à la contemplation par une longue retraite et par d'interminables jeûnes.

Page 77

O Dieu... accordez-nous de ressentir la bienfaisante intercession de celle par qui il nous fut donné de recevoir l'Auteur de la vie. (Or. de la messe do la Circoncision).

Aller voir Cardinal Gerlier, Lyon.

Page 86

Revêtez-vous comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de modestie, de patience ; vous supportant les uns les autres et vous pardonnant mutuellement si quelqu'un a un sujet de plainte contre un autre ; comme le Seigneur vous a pardonné, pardonnez vous aussi... (Ep. de la messe de la Sainte Famille).

Page 87

Donnez, Seigneur à ceux que vous fortifiez de vos célestes sacrements, d'imiter sans cesse l'exemple de la Sainte Famille, afin qu'à l'heure de notre mort, votre glorieuse Mère et le bienheureux Joseph venant au devant de nous, nous soyons accueillis par vous dans les tabernacles éternels. (Postcomm. de la messe de la Sainte Famille).

Page 88

Mes frères, je vous conjure par la miséricorde de Dieu, d'offrir vos corps comme une hostie vivante, sainte, agréable à Dieu. (Ep. du dim. dans l'Oct. de l'Epiph.).

Page 94

Aimez-vous mutuellement par des égards réciproques. Soyez joyeux dans l'attente, patients dans l'affliction, persévérants dans la prière. Bénissez ceux qui vous persécutent ; bénissez et ne maudissez pas. Accommodez-vous de ce qui est plus humble. (Ep. du II dim. après l'Epith.).

Page 97

Ne rendez à personne le mal pour le mal ; ayez soin de faire le bien. S'il est possible, autant que cela dépend de vous, ayez la paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, mes bien-aimés, mais laissez agir la colère de Dieu. Ne te laisse point vaincre par le mal, mais travaille à vaincre le mal par le bien. (Ep. du III dim. après l'Epiph.).

Valcke.

Page 109

Du fond de l'abîme, je crie vers vous Seigneur ; Seigneur écoutez mon appel. (Trait du dim. de la Septuag.)

Ai promis avec Tér... (?) pèlerinage à Notre-Dame du Bon Secours pour agent Rena... (?)

Page 112

J'ai été souvent dans les périls... périls de la part des païens, périls des faux frères... j'ai été dans le travail et la fatigue, dans des veilles nombreuses, dans la faim et la soif, dans des jeûnes nombreux, dans le froid et la nudité. (Ep. du dim. de la Sexagés).

Page 114

Les mérites de nos œuvres aussi bien que la lumière dont est éclairée notre âme sont en proportion de notre charité. (Commentaire du missel)

Page 128

Seigneur ne nous traitez pas en proportion de nos fautes. Hâtez-vous, prévenez-nous de vos miséricordes, car nous sommes malheureux à l'excès. (Trait du mercredi des Cendres).

Page 131

Priez pour ceux qui vous persécutent et qui vous calomnient. (Ev. du vendredi après les Cendres)

Page 136

Montrons en toutes choses une grande patience dans 1es tribulations, dans les détresses, dans les angoisses, dans les coups, dans les prisons... dans les travaux, dans les veilles, dans les jeûnes, par la chasteté, par la longanimité, par la bonté, par les fruits du Saint-Esprit, par une charité sincère, par la force de Dieu... dans la gloire et l'ignominie, dans la mauvaise et la bonne réputation ; comme des séducteurs et pourtant véridiques, comme des inconnus et pourtant bien connus, comme mourants et voici que nous vivons, comme châtiés, mais non mis à mort, comme pauvres et enrichissant beaucoup d'autres, comme n'ayant rien et possédant tout.

Page 139

Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire avec tous les anges, il s'assiéra sur son trône de gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui : et il séparera les uns d'avec les autres, comme un berger sépare les brebis d'avec les boucs, il placera les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui sont à sa droite : Venez les bénis de mon Père possédez le royaume qui vous a été préparé dès le commencement du monde. Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire ; j'étais sans asile et vous m'avez recueilli ; j'étais malade et vous m'avez visité ; j'étais nu et vous m'avez vêtu ; j'étais en prison et vous êtes venus à moi. (Evang. du lundi de la prem. sem. de carême).

Page 144

Vers vous j'élève mon âme, Seigneur, mon Dieu ; en vous je me confie, que je ne sois pas confondu, que mes ennemis ne se raillent pas de moi. Non quiconque espère en vous ne sera pas confondu, ceux-là seront confondus qui apostasient follement. (Trait de la messe du mercr. des Q. T. de Carême).

Page 149

Seigneur je n'ai personne pour me jeter dans la piscine lorsque l'eau a été remuée. (Ev. du vendredi des Q. T. de Carême).

Page 154

Consolez ceux qui sont abattus, soutenez lès faibles, soyez patients envers tous. Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal : mais poursuivez toujours le bien et entre vous et envers tous. Soyez toujours dans la joie. Priez, sans cesse. (Samedi des Q. T. de Carême).

Page 155

O Dieu qui nous voyez dépourvus de toute force, gardez-nous au dedans comme au dehors : protégez nos corps contre tout malheur, purifiez nos âmes de toute pensée mauvaise. Par N. S. (Oraison de la messe du II dim. de Carême).

Page 163

Le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi mais pour servir et pour donner sa vie comme la rançon d'un grand nombre. (Evang. du mercredi de la II sem. de Carême). Avons découpé de vieux uniformes de tués et de pendus.

Page 175

Marchez comme des enfants de lumière : car le fruit de la lumière consiste en tout ce qui est bonté, justice et charité. (III dim. de Carême).

Page 235

Ayez pitié de moi, Seigneur parce que je suit dans l'angoisse ; délivrez-moi et arrachez-moi aux mains de mes ennemis et de mes persécuteurs ; Seigneur que je ne sois pas confondu puisque je vous invoque. (Introït du samedi de la Passion).

Pèlerinage à Notre-Dame de Hal.


Page 237

En vérité je vous le dis, si le grain de froment qui tombe en terre ne meurt pas il demeure seul; mais s'il meurt il porte beaucoup de fruits. Celui qui aime sa vie la perdra ; et celui qui hait la vie dans ce monde la conserve pour la vie éternelle. (Evang. du samedi de la Passion).

Sœur Marie-Paule.

Page 244

Que nos œuvres poussent des rameaux de justice en votre présence. (Oraison de la bénédiction des Rameaux).

Marche-en-Famenne. Diverses modifications à apporter dans mes chambres rue des Deux Eglises et à Genval pour travailler avec plut de rendement...

Page 270

II n'a ni beauté ni éclat ; nous l'avons vu, et fl n'avait pas d'apparence, nous l'avons méconnu. Il

était méprisé, le dernier des hommes, un homme de douleurs qui connaît la souffrance; son visage était comme voilé et couvert d'opprobre... Il n'a pas ouvert la bouche, comme une brebis qu'on mène à la boucherie... Il a été retranché de la terre des vivants. On lui donna la sépulture avec les méchants. Il a plu au Seigneur de le briser par la souffrance. Il a porté les péchés de beaucoup d'hommes. Il a prié pour les pécheurs. (Epître du Mercredi Saint).

Page 289

Que la foi, l'espérance et la charité, ces trois vertus, demeurent en vous ; mais la charité est la plus grande des trois. (Antienne du Mandatum).

Page 299

Dieu tout-puissant qui soutenez et faites subsister toutes choses par votre volonté, montrez-vous propice à notre prière et, dans votre bonté, gardez le Pontife que vous nous avez choisi (Notre Saint Père le Pape) afin que le peuple chrétien, qui reçoit de vous ses guides, s'accroisse sous un si grand Pontife par le mérite de sa foi. Par N.S. J.C. (Vendredi Saint).

Je dirai le chapelet ce soir avec co-détenus.

Page 300

Dieu tout-puissant, consolation des affligés et force de ceux qui peinent, laissez monter jusqu'à vous les prières des malheureux qui vous invoquent dans leurs misères, afin qu'ils aient tous les joies de voir votre miséricorde subvenir à leur nécessités. Par J.CN.S. (Vendredi-Saint).

Page 332

Si vous êtes ressuscites avec le Christ recherchez les choses qui sont en haut, où le Christ est assis à la droite de Dieu ; ayez du goût pour les choses d'en haut, non pour celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. Lorsque le Christ votre vie apparaîtra, vous apparaîtrez vous aussi avec lui dans la gloire. (Ep. du Samedi-Saint).

Organiser retraite A.CH. à Maredsous. Ecrire à Yvan Prévost, Ensival.

Page 359

Mes bien-aimés, le Christ a souffert pour nous vous laissant un exemple afin que vous suiviez ses traces ; lui qui n'a pas commis le péché, et dans la bouche duquel il n'y eut rien de trompeur ; lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, et maltraite, ne faisait point de menaces mais se livrait à celui qui le livrait injustement... (Ep. du II dim. Après Pâques).

Page 361

Ayez une bonne conduite au milieu des païens, afin que, là même où ils vous calomnient comme des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes oeuvres et en glorifient Dieu au jour de sa visite (Ep.du III dim. après Pâques).

Page 366

Si quelqu'un croit avoir de la piété et en met pas un frein à sa langue mais séduit lui-même son coeur, sa piété est vaine. (Ep. du V dim. après Pâques).

Avons décidé organiser pèlerinage à Lourdes pour rescapés. Ferons frapper insigne chez graveur rue de... (illisible).

Page 369

Si quelqu'un d'entre vous s'égare loin de la vérité et qu'un autre l'y ramène, qu'il sache que celui qui ramène un pécheur de la voie où il s'égare sauvera son âme de la mort et couvrira la multitude de ses péchés. (Ep. de la messe de Rogations)

Page 376

Ayez les uns pour les autres une charité persévérante. (Ep. du dim. dans l'Octave de l'Ascension).

Page 384

Jésus dit à ses disciples : Si vous m'aimez, gardez mes commandements. Et moi je prierai le Père et il vous donnera an Consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous: L'Esprit de vérité. Je ne vous laisserai pas orphelins ; je viendrai à vous (Evang. de la vigile de Pentecôte).

Page 397

Le don de piété met en notre âme l'inclination et la facilité à honorer Dieu comme notre Père et à avoir en lui une confiance filiale. (Explic. du missel).

Page 407

O Dieu qui êtes la force de ceux qui espèrent en vous, montrez-vous propice à nos prières. (Or. du I dim. après la Pentecôte) .

Après retour étudier organisation adoration nocturne à Montmartre. Assister à Roubaix et à Lille à une adoration nocturne.

Page 418

Ne vous étonnez pas si le monde vous hait... nous aussi nous devons également donner notre vie pour nos frères. (Ep. du dim. dans l'oct. de la Fête-Dieu).

Page 425

Humiliez-vous sous la puissante main de Dieu, afin qu'il nous élève au temps de sa visite ; déchargez-vous sur loi de tons vos soucis, car lui-même prend soin de vous... Après que vous aurez un peu souffert, le Dieu de toute grâce achèvera lui-même son œuvre, vous fortifiera et vous affermira (Ep. du III dim. après la Pentecôte).

Page 428

Mes frères, j'estime que les souffrances de la vie présente n'ont aucune proportion avec la gloire qui doit un jour se manifester en nous... (Ep. du IV dim. après la Pentecôte).

Page 430

La messe du Y dimanche après la Pentecôte contient une grande leçon de charité chrétienne. Entrés dans l'Eglise — le royaume de Dieu — nous sommes tous enfants de Dieu et frères les uns des autres ; l'Epitre et l'Evangile nous demandent de nous souvenir de ces liens qui nous unissent, et ea toute occasion de les mettre en œuvre dans nos rapports avec le prochain. (Explic. du missel).

Page 448

Les Juifs ne considéraient comme leur prochain que ceux qui étaient de leur race. La parabole da bon Samaritain nous montre que le prochain c'est tout homme, connu ou inconnu, ami ou ennemi, auquel on est uni par les liens de la charité dont Jésus nous a donne l'exemple en guérissant nos blessures. L'union dans le Christ va jusqu'à nous faire aimer ceux qui nous haïssent et à pardonner à ceux qui nous ont fait du tort. (Explic. du missel).

Page 447

Ne nous lassons pas de faire le bien. (Ep. XV dim. après la Pent.).

L'abbé Rodin, vicaire à Ittre, très bien vu de ses camarades.

Page 458

Ayez pitié de moi Seigneur, car vers vous je crié tout le jour : car vous êtes bon... et riche en miséricorde (Introït de la messe du XVI dim. après la Pent.).

Page 461

Mes frères, je vous conjure, moi qui suis dans les chaînes pour le Seigneur, de vous conduire d'une manière digne de la vocation à laquelle,vous avez été appelés, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, vous efforçant de conserver l'unité de l'esprit par les liens de la paix. (Ep. du XVII dim. Pent.).

Page 464

Qui est semblable au Seigneur notre Dieu qui siège dans les bailleurs et regarde les humbles au ciel et sur la terre ? Il relève de la poussière le pauvre, fait se dresser du fumier l'indigent. (Graduel de la messe des Q.T. de septembre).

Page 465

Ne vous attristez point car la joie du Seigneur est notre force. (Id.)

Page 496

Notre Seigneur se prosterna pour prier. Imitons-le. Aimons à prier prosternés à genoux, dans les attitudes les plus humbles, les plus pénitentes, les plus suppliantes.

Tombé en agonie, Jésus pria plus longuement. Plus nous souffrons plus il nous faut prier le Seigneur qui est près de nous. Plus nous tombons en agonie plus nous devons nous serrer près de lui.


Page 504

Chaque matin la même question devrait se poser : « A qui aujourd'hui vais-je témoigner de la sympathie ? »

Page 510

Seigneur accordez-nous comme saint Paul de ne jamais vous refuser nos bras, nos lèvres et notre coeur.

Page 514

Le Verbe Evangile et le Verbe Eucharistie sont la double nourriture que l'Eglise donne chaque jour à ses enfants... (Explic. du missel)

Page 521

Il y a environ 3 ou 4 consécrations par seconde. Il y a 320.000 prêtres catholiques dans le monde.

*
**

MEMENTO DES VIVANTS

Adrien

Henri, Jeanne et enfants

René, Malice et enfants : J. Pierre et Françoise

Lo et Emile

Soeur Thérèse-Irène

Soeur Marie-Ignace

Soeur Marie-Gilles

Soeur Saint-Benoit

Soeur Marie Paul-Assise

Soeur Marie-Patricia

Soeur Marie-Hortense

Soeur Marie-Agnès

Paul, Fernand, Pierre, Michel, Philippe

Mgr. Picard

Ch. Cardyn

Ch. Piettre

Père. Guichard

Clovis M.

Àbbé Boogaers

Abbé Dénommé

Abbé P. Gillain

Abbé Lacroix


Abbé Romedenne

Père de Bailliencourt

Père Jean Berchmans

Madame et Jeanne Aubert

Famille Garcet

Famille Gillain

Famille Tirtiaux

Famille Collard

Famille Blaze

Famille Barbé

Famille Legiest

Familles Dereau et Goetelen

Famille Demaret

Famille Vanden Abeele

Madame Deroo et ses enfants

Madame Doyen et ses enfants

René Dawan et sa famille

Close et sa famille

Marthe C.

Mgr. Van Weyenbergh

Chan. Pierlol


Ch. Quesliaux

P. De Coninck

Abbé Maurois

P. Agnello

Abbé Froidure

Abbé Fiévez

Abbé Levallois

Abbé An... (illisible)

Abbé Piérard

Abbé Lelivre (?)

P. Di... (illisible)

P. Re... (illisible)



MEMENTO DES MORTS


Mère

Père

Pie XI

Card. Mercier

Grands Parents

Tante Isse

Oncle Ferdinand

Tante Emèrence

Oncle Alexandre

Mr et Mad. De Meulemeester

Maman et Maria Willems

G. Ectors

Gu. V... (illisible)

Madame Lambrechts

Madame Cardyn


Raymond Delplancq

Théo Mul ?ens

Doyen

T. Défrayé

Louis de Lalieux

Henri du Roure

Abbé Poppe

Chan. Desmedt

Chan. Adr... (illisible)

Abbé Lambrechts

Abbé Firket

Abbé de Necker

Abbé Swalus

Dom Chantard

Mr Collard

Frères Collard

Lieut. Pire


C. de Hemptinne

(illisible)

Docteur Glibert

74 prisonniers décédés

Henri Noël

Abbé De Meulemeester

Mme Baussart

...de Dorlodot

P. Prat

P. Mersch

Abbé Abrassart


Chan. Baud'huin

Abbé Mottry

Abbé Perreyve

Dom Guéranger

P. Vermersch

Melle Rochelle

Abbé Kolping

Esquirre (?)

F. Ozanam

A. Guiard

M. Gonin ou Gossin (Gonin)

Abbé Collard

P. Petit

P. V. Paquay

Toniolo

L. Harmel

Abbé Mortier

Abbé Stas

Mgr Peters

Abbé Desm... (illisible)

P. Marie-Albert

Abbé Lempereur

P. Dominique

C. Nagle

D. Flanigan

C. Dom

Mme Caufriez et ses fils

Victoire Cappe

Mme Romedenne

Desplanques

Mélon

Lambotte

Petit

L. Hubert

J. Bailly

Renault

Verheyden

P. Sels

Robert Pagnoul


De Bolle

Clarisses de Gand

P. Pro

Charles Péguy


Page 533

Dans le diptyque du missel, à côté de Saint Sixte : « Genval »

Page 540

Dans le diptyque du missel : Soeur Marie Gilles, Lou...., Soeur Agnès

Page 542

O Jésus qui êtes présent dans le Très Saint Sacrement, je vous adore et je soupire après vous. Venez dans mon coeur par votre grâce en attendant que vous y descendiez par votre Sacrement.


Page 545

Saint Joseph qui avez préparé avec tant d'amour la crèche de Bethléem, préparez la crèche de mon coeur chétif et misérable : c'est le même enfant qui y reposera.

Page 562

Seigneur Jésus, couvrez de la protection de votre divin Coeur, notre Très Saint Père le Pape. Soyez sa lumière, sa force, sa consolation.

*
**

Coeur agonisant de Jésus, ayez pitié des mourants.

*
**

Trois Pater et trois Ave à genoux pour les agonisants, en union avec les souffrances de N.S. Et de Notre-Dame des VII Douleurs.

Page 566

Celui qui n'aime pas son frère n'est pas né de Dieu. S'il prétend aimer Dieu et n'aime pas son frère, c'est un menteur.

Page 573

2-XH-Saint Jean de Ruysbroek

Page 585

Lucie Colmant

Page 591

Venez à moi, vous tous qui peinez et êtes chargés et je vous soulagerai. Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur, (Evang. de la messe de S. Paul Ermite)

Page 592

Marcelle Valenciennes

Page 599

Mes frères, par la foi les Saints ont subjugue des royaumes, exercé la justice, obtenu des promesses, fermé la gueule à des lions, ils ont éteint la violence du feu, échappé au tranchant du glaive, surmonté leurs maladies, ils devinrent puissants dans la guerre, mirent en fuite des armées étrangères. Des femmes ont recouvré leurs morts par la résurrection ; d'autres sè sont laissés cruellement torturer, n'acceptant pas d'être délivrés, afin de trouver une résurrection meilleure. D'autres ont subi les moqueries et les fouets, les chaînes et les prisons ; ils ont été lapidés, sciés, mis à la torture, ils ont été tués à coups d'épée ; ils ont été errants.,, manquant de tout, persécutés, maltraités... Et tous mis à l'épreuve... ont été trouvés fidèles dans le Christ Jésus Nôtre-Seigneur. (Ep. de la fête des SS, Fabien et Sébastien)

Page 601

Sœur Marie Gilles

Soeur Agnès Marie

Page 614

Je suis crucifié avec le Christ ; et désormais ce n'est plus moi qui vis c'est le Christ qui vit en moi (Graduel de la Fête de Saint Ignace)

Page 627

Anniversaire L.


Page 633

La grotte de Lourdes c'était mon ciel sur la terre.

*
**

Soeur Marie Bernard

L'auteur de l'Imitation à bien raison de dire que pour servir Dieu il ne faut pas attendre le dernier moment. Alors on est capable de si peu de chose.

Page 635

21-2 Anniversaire Adrien

Page 645

Ma petite nièce Françoise

Page 647

Sœur M. Patricia

Page 649

Ce que nous avons à faire : Dieu à servir, notre âme à sauver, notre éternité à préparer. Sans doute. Mais on ne sert bien Dieu qu'en se faisant le serviteur du prochain. (d'après Thellier de Poncheville)

Page 650

Fête de + mon Père
    de mon neveu Joseph
    de Joseph Legiest
Sœur Marie Joseph
Mère Josepha


Page 652

Soeur S. Benoît
Benoît Gillain


Page 653

Soeur Marie Gabrielle
G. Mathurin
G. Tirtiaux
G. Gillain Aiseau
G. Delvaux Milet


Page 655

Il y a les déserteurs, ceux qui ont péché sciemment. Mais il y a aussi les dormeurs et de ceux-ci nous sommes responsables ; ceux qu'on n'a pas réveillés à temps ; ceux à qui on n'a pas fait entrevoir assez tôt la grandeur nécessaire de leur devoir et la grandeur possible de leur destinée. (D'après Thellier de Poncheville.)

Page 658

Le Seigneur a conduit le juste par des voies droites... il l'a enrichi dans ses travaux... il l'a protégé contre ses ennemis... La Sagesse n'a pas abandonné le juste... elle ne l'a pas quitté dans les chaînes.. elle a convaincu de mensonge ceux qui l'avaient déshonoré... (Ep. De la messe de Saint-Jean Damascène)

Page 664

3 avril + Henri Noël Bayreuth

Il s'était confessé le 19 mars au Père P... (illisible) et en avait été très réconforté. Après s'être confessé il s'était plongé dans la lecture du missel. Le docteur m'a dit que Noël avait eu une pneumonie, qu'il avait reçu les médicaments, mais qu'étant trop faible il avait eu des sautes de température. Il est devenu somnolent et s'est éteint doucement.


Page 665

Léon.. (illisible)


23 avril

Barbé

G. Lelarge


27 avril

+ Raymond Delplancq

Page 678

Le Christ est mort pour tous afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes mois pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. (Graduel de la m. de S. Paul de la C.)

Page 682

Soutenus par le Patronage de l'Epoux de votre très Sainte Mère, nous vous supplions. Seigneur, de nous mettre au cœur le mépris des choses terrestres et un amour sans partage pour vous qui êtes le vrai Dieu. (Secrète de la messe de la Solennité de S. Joseph)

Page 682

Philippe Bollard (?)

Page 686

... De toutes manières nous sommes dans la tribulation, mais non pas réduits à l'étroit ; dans la perplexité, mais non pas sans ressources ; nous sommes persécutés, mais non pas abandonnés ; abattus, mais non pas perdus ; portant partout la mort de Jésus dans notre corps, afin que la vie de Jésus aussi soit manifestée dans notre chair mortelle. (Ep. de la fête de S. Athanase)

Page 690

M. Gillart
M. Garcet


Page 698

+ Frère Mutien Marie 1940

Page 700

Le 21 mai, je pèse 51 kgr, 500 gr.

Page 701

Il a fait froid jusqu'au 25 mai 1944. Nos soupes sont faites de fécules diverses. C'est mangeable mais insuffisant.

Page 702

E. Montier

Page 705

Le 28 mai jour de Pentecôte, avons eu messe à 14h. et y avons communié. Absolution collective. Grande émotion que cette venue à nous du Christ après deux mois.

Page 706

Communion le 1 juin

Page 710

Depuis 4 juin sans messe ni communion.

Page 717

Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups... (Evang. de la messe de S. Barnabé)

Page 733

+ A. De Meulemeester 1942

Page 740

Quel est celui qui au moins une fois dans sa vie n'a pas fait ce que fit Pierre (illisible)

*
**

Jean-Pierre Tonnet
Pierre Garcet


Page 742

Paul Tonnet
Paul Garcet
Paul Danhet (?)
Paul Gillain
Paul Desomme


Page 753

La piété est utile à tout... C'est là une parole certaine... C'est pour cela que nous supportons les fatigues et les outrages, parce que nous espérons dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes. (Ep. de la messe de S. Antoine-Marie Zaccaria)

Page 762

Mon frère Henri
Abbé Lacroix


Page 765

Mon anniversaire.

Personne ne peut avoir un plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis (Ep. de la messe de S. Camille de Lellis)

Page 771

M. De Roo
M. Collard


Page 772

Mort de Père

Page 776

Jacques Meert
Jacques Robertfroid


Page 777

Mes frères, il me semble que Dieu nous traite, nous les apôtres comme les derniers des hommes, comme des condamnés à mort, puisque nous sommes donnés en spectacle au monde, et aux anges et aux hommes... Jusqu'à cette heure nous souffrons la faim, la soif, la nudité ; on nous frappe au visage nous n'avons pas de demeure stable ; nous nous fatiguons à travailler de nos mains ; on nous maudit et nous bénissons ; on nous persécute, et nous le supportons ; on nous blasphème et nous prions ; nous sommes devenus comme les ordures du monde, comme les balayures de tous jusqu'à présent. Ce n'est pas pour vous faire honte que je vous écris cela, mais je vous avertis comme mes enfants bien-aimés. (Epitre de la messe de Saint Jacques)

Page 782

Marthe (illisible)
Marthe (illisible)
Marthe Piquart


Page 785

Sœur Marie Ignace

Page 789

II faut que le laboureur travaille avant de recueillir des fruits (Ep. de la messe de S. Alphonse de Liguori)

Page 795

1939. Anniversaire Lourdes.

Page 798

Dieu tout-puissant et miséricordieux qui avez rendu saint Jean-Marie admirable par son zèle pastoral et son ardeur soutenue pour la prière et la pénitence, faites, nous vous en supplions, qu'à son exemple et par son intercession, nous puissions gagner au Christ les âmes de nos frères et obtenir avec eux la gloire éternelle. (Oraison du la messe du S. Curé d'Ars)

Page 800

10 août 1943. Mon arrestation...

Page 802

S. Der... (illisible)
S. Modave
Soeur Marie Joseph
P. Salvator
P. Dominique
Sœur Marie Paule de la Sainte Face
P. Abel
P. Théophane
P. Damien
Cl. Garcet
Cl. Verhoeven
Couvent des Clarisses


Page 806

Assomption. — Marie-Alice
Maria Guldickx
Marie Collard
Maman Gillain
M. Daubois
M. Piérart-Warzée
M. Caufriez
Cœur Sacré de Jésus je me donne tout à vous par Marie.


Page 811

H. Delocht
B. Bockstael


Page 812

J. Garcet

Page 817

Mgr Picard
L. Gillain
L. Tirtiaux
L. de Nivelles
L. Wouters-Willems
L. Dereau


Page 821

Saint Augustin daignez protéger Dame Marie Gilles, Dame Agnès Marie, Dame Marie Altruda

Page 826

Anniversaire de la mort de ma mère.

Page 829

Cœur de Jésus, je me donne tout à vous par Marie

Page 832

1917, Mort de Louis de Lalieux

Page 834

Cœur Sacré de Jésus, je me donne tout à vous par Marie

Page 835

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

Page 840

O Dieu qui avez manifesté de diverses manières, en la personne du bienheureux François, votre confesseur, les mystères adorables de la croix ; donnnez-nous de suivre toujours les exemples de sa dévotion, et d'être fortifiés par la méditation assidue de cette même croix. (Postcomm. de la messe des stigmates de S. François)

Page 850

Michel Bastin

Page 855

Sœur Thérèse du Carmel... (illisible)

Sœur Saint Bernard

Thérèse Dereau


Page 867

E. Montier

Page 868

Thérèse Decarpenterie
Soeur Thérèse du Carmel de Séoul
Docteur Glibert 1940


Page 872

Luc Colmant
Luc Busquin
Luc Gillain


Page 874

O Dieu qui avez daigné faire briller dans votre confesseur le bienheureux Pierre, les dons d'une admirable pénitence et d'une sublime contemplation, faites qu'aides de ses mérites nous mortifiions notre chair afin de comprendre plus facilement les choses du ciel. (Oraison de la messe de S. Pierre d'Alcantara)

20 octobre. — Combat de Somergem. + Défraye.

Page 881

S'ils m'ont persécuté ils vous persécuteront (Evang. de la messe des SS Simon et Jude)

Page 889

Bienheureux les pauvres en esprit parce que le royaume des cieux est à eux. Bienheureux ceux qui sont doux parce qu'ils posséderont la terre. Bienheureux ceux qui pleurent parce qu'ils seront consolés. Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice parce qu'ils seront rassasiés. Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu. Bienheureux les pacifiques car ils seront appelés les enfants de Dieu. Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, car le royaume de Dieu est h eux. Bienheureux vous serez, lorsqu'on vous maudira, et qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi ; réjouissez-vous alors, et tressaillez de joie, parce que votre récompense sera grande dans les cieux. (Ev. de Toussaint)

Page 892

O Dieu qui pardonnez aux hommes et qui aimez leur salut, nous vous supplions par l'intercession de la bienheureuse Vierge Marie toujours Vierge et de tous les Saints, de donner à nos frères, à nos proches et bienfaiteurs qui sont sortis de ce monde, d'arriver à la béatitude éternelle. (Or. de la III messe, de la Comm. de ts les fid. Déf.)

Page 893

Ch. Vincent (Paliseul)

Page 898

René

Page 899

Réjouissez-vous de participer aux souffrances du Christ. (Ep. de la messe de S. Martin)

Page 901

Albert Robertfroid. — Albert Gillain

Page 911

Cœur Sacré de Jésus je me donne tout à vous par Marie

Page 923

Béni soit Dieu, Père de Notre-Seigneur Jésus- Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous réconforte dans toutes nos tribulations. (Ep. de la II messe d'un martyr Pon­tife)

Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même et porte sa croix, et qu'il me suive. (Evang. id.)

Page 928

Mes bien-aimés, regardez comme une grande joie d'être en butte à toutes sortes d'épreuves, sachant que la probation de votre foi produit la patience. ...Heureux l'homme qui souffre patiemment l'épreuve ; car lorsqu'il aura été éprouvé, il recevra la couronne de vie que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. (Autre épître du Commun des Martyrs)

Page 929

Qu'il monte jusqu'à vous Seigneur, le soupir des captifs ; faites-le retomber sur nos voisins, au septuple, dans leur sein ; vengez le sang de vos serviteurs qui a été versé. (Introït de la messe du commun de plusieurs martyrs T. P.)

Page 930

Ceux qui sèment dans les larmes moissonneront dans l'allégresse (Trait de la I messe du comm. de pl. Martyrs)

Page 934

Le Seigneur est près de ceux qui ont le cœur brisé et il sauve ceux dont l'esprit est abattu. (Grad. de la III messe du comm. de plus, martyrs)

Page 936

Les justes se dresseront, pleins d'assurance, en face de ceux qui les ont persécutés et qui leur ont dérobé le fruit de leurs travaux. A cette vue les méchants seront agités d'une horrible épouvante, et ils seront dans la stupeur devant cette apparition soudaine du salut si contraire à leur attente ; ils diront en eux-mêmes, saisis de remords, et gémissant d'angoisse en leur cœur : Voici ceux dont nous avons fait autrefois un sujet de risée, et l'objet de nos outrages. Insensés que nous étions, nous regardions leur vie comme une folie, et leur mort comme une honte ; et les voilà mis au nombre des enfants de Dieu et associés au sort des saints. (Ep. de la messeN d'un martyr T. P.)

Page 937

Demeurez en moi et moi en vous. (id.)

Page 939

Béni soit Dieu, le Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui selon sa grande miséricorde, nous à régénérés pour une espérance vivante par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts, pour un héritage qui ne peut ni se corrompre ni se souiller, ni se flétrir... C'est ce qui doit vous transporter de joie, lors même qu'il vous faut encore pour un peu de temps, être affligés par diverses épreuves, afin que notre foi ainsi éprouvée... soit trouvée digne de louange, de gloire et d'honneur à l'avènement glorieux de Jésus-Christ Notre Seigneur. (Ep. de la m. de p. martyrs T. P.)

Page 945

Soyez prêts parce que vous ignorez l'heure où le Fils de l'homme viendra. (Ev. du commun des Docteurs)

Page 947

Le juste s'appliquera dès l'aurore à livrer son coeur au Seigneur, qui l'a créé, et il se mettra en prière en présence du Très-Haut. (Ep. de la I messe d'un Conf. Non P.)

Page 948

Heureux l'homme qui a été trouvé sans tache, qui n'a pas couru après l'or et qui n'a pas mis son espérance dans l'argent et dans les trésors... il a eu une vie admirable... il aura une gloire éternelle. (Ep. du commun d'un Conf. non P.)

Page 971

Jésus se montre à nous tel qu'l est, dans son agonie : vrai Dieu et vrai homme. Cette vue nous rappelle ce que nous sommes : d'un côté accablés par les souffrances, de l'autre divinisés en quelque sorte par la grâce. Dans la perpétuelle agonie de l'épreuve, jetons un regard sur l'agonie du Sauveur : elle nous apprendra que les orages de la nature n'ont qu'un temps et que, si nous le voulons, c'est le divin qui finalement triomphera en nous. (D'après Monsabré).

Page 976

O Dieu qui avez instruit les cœurs des fidèles par la lumière du Saint-Esprit, donnez-nous, par ce même Esprit, la connaissance et l'amour du bien et le bonheur de jouir toujours de ses divines consolations.

Page 980

Que la grâce du Saint Esprit illumine nos cœurs.

Seigneur, et nous refasse pleinement par la douceur d'une parfaite charité.

Page 989

Pour demander la Patience. —. O Dieu qui par la patience et les souffrances de votre Fils unique avez brisé l'orgueil de l'antique ennemi du genre humain, donnez-nous de nous remémorer avec vénération ce que lui-même a enduré pour nous avec tant de bonté, et d'arriver ainsi par son exemple à supporter d'une âme égale toutes les adversités.

Page 992

Cœur divin de Jésus convertissez les pécheurs, sauvez les moribonds, délivrez les âmes du Purgatoire.

Page 1014

Nous vous adorons, ô Dieu, Père non engendré, Fils unique, Esprit-Saint Paraclet, sainte et indivisible Trinité ; nous vous adorons, et de tout notre cœur nous vous louons et vous bénissons. Parce que vous êtes grand, et que vous faites des prodiges, et que vous êtes seul Dieu. A vous la louange, à vous la gloire, à vous l'action de grâces dans tous les siècles sans fin, o bienheureuse Trinité.

Page 1024

Vraiment il a porté nos langueurs et il s'est chargé lui-même de nos douleurs.

Page 1025

Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, qui à la sixième heure êtes monté sur le gibet de la Croix pour la rédemption du monde, et qui avez répandu votre sang précieux pour la rémission de nos péchés, nous vous supplions humblement de nous accorder, après notre mort, la joie de franchir le seuil du Paradis.

Page 1031

O Dieu qui voulez que tous les hommes parviennent au salut et à la connaissance de la vérité : daignez envoyer des ouvriers dans votre moisson et leur donner d'annoncer avec confiance votre parole, afin que votre doctrine se répande et soit glorifiée et que toutes les nations puissent vous connaître, vous le seul vrai Dieu, et celui que vous avez envoyé, Jésus-Christ votre Fils, notre Seigneur.

Page 1035

O Dieu qui êtes la source des saints désirs, des bons desseins et des actions justes, accordez à vos serviteurs cette paix que le monde ne peut donner, afin que nos cœurs s'attachent à vos préceptes, et que, délivrés de la crainte de nos ennemis, nous vivions des jours tranquilles sous votre protection.

Page 1045

O Jésus qui êtes présent dans le Très Saint Sacrement, je vous adore et je soupire après vous. Venez dans mon coeur par votre grâce en attendant que vous descendiez par votre sacrement.

Page 1052

Mon frère, c'est par la souffrance et la persécution que Jésus affermit son règne dans les âmes.

Le martyre du coeur n'est pas moins fécond que l'effusion du sang.

Page 1061

A MARIE MEDIATRICE


MARIE, nous accueillez avec amour les prières qui montent d'ici-bas : nous voici devant vous suppliant : aidez-nous.

Aidez-nous quand le péché nous enserre de son horrible étreinte ; vile brisez les liens qui enchaînent et alourdissent le cœur.

Aidez-nous quand en nous s'insinue la voix tentatrice du monde : Mère ne permettez pas que nous oublions le ciel où vous nous attendez|.

Aidez-nous encore quand dans notre pauvre vit terrestre nous rencontrons l'adversité. Mettez un peu de paix dans notre court passage qu'est notre vie ici-bas.

Et quand viendra le jour de notre mort, aidez-nous, Marie, une dernière fois : oui aidez-nous à bien terminer notre pèlerinage.

Christ-Jesus, à vous honneur et gloire : Fils de Marie, Vous êtes vraiment Dieu avec le Père et l'Esprit-Saint. Amen.



Page 1079

Dans l'agonie de Jésus, les anges de Dieu s'approchèrent de lui et le réconfortèrent... Quand Dieu nous faire boire à son calice, il nous envoie des anges.

C'est une rude chose que la solitude prolongée : elle est moins un repos qu'un temps de lutte. Les grandes luttes ne sont pas celles du dehors, mais celles de dedans. Les agonies secrètes, semblables à celle de Jésus, sont plus effroyables que le crucifiement en face de la foule au calvaire. Dès que le calme renaît un peu, je me retrouve plus indomptable en mes espérances et plus hardi en mes résolutions.


Sur les dernières pages en blanc :

F. T. a écrit au crayon et de mémoire les litanies de la Sainte Vierge et du Sacré Cœur qui ne se trouvent pas dans le petit missel.

A la suite des Litanies de la Sainte Vierge il a écrit également au crayon la prière suivante :

Vierge sainte, au milieu de vos jours glorieux n'oubliez pas les tristesses de la terre. Daignez jeter un regard de bonté sur ceux qui sont dans la souffrance, qui luttent contre les difficultés, et qui ne cessent de tremper leurs lèvres aux amertumes de cette vie. Ayez pitié de l'isolement de notre cœur ; ayez pitié de la faiblesse de notre foi, ayez pitié de ceux qui s'aiment et qui sont séparés ; ayez pitié des objets de notre tendresse ; ayez pitié de ceux qui pleurent, de ceux qui prient, de ceux qui tremblent. Donnez à tous l'espérance et la paix.

Pour mes actions de grâces :

Missel pages : 78 – 83 – 103 – 144 – 194 – (illisible) – 248 – 268 – 369 – 407 – 409 – 416 – 447 – 490 – 614 – 699 – 747 – 1004 – 1014 – 1021 – 1031 – 1033 – 1046 – 1048 – 1049.

*
**

Pour mes prières du soir :

Missel pages : 85 – 87 – 90 – 96 (illisible) – 126 – 155 166 – 180 – 224 – 235 – 244 – 280 – 300 – 460 – 602 – 695 – 436 – 629 – 682 – 764 – 766 – 874 – 892 – 977 – 980 – 989 – 1004 – 1014 – 1031 – 1033 – 1043.


*
**

Pendant son enfance Fernand Tonnet récitait tous les soirs agenouillé à côté de ses parents et de ses frères la prière suivante qu'il est rappelé pendant sa captivité et qu'il a écrite au crayon dans son missel :

O Très aimable Jésus qui par vos ineffables vertus et par les exemples de la vie domestique, avez consacré la Famille que vous avez élue sur la terre, regardez avec bonté notre famille, qui prosternée a vos pieds vous conjure de lui être propice. Souvenez-vous que cette famille vous appartient, puisqu'elle s'est dévouée et consacrée à vous par un culte particulier.

Protégez-la avec bienveillance, sauvez-la des dangers, secourez-la dans ses nécessités, et accordez-lui la vertu de persévérer dans l'imitation de votre sainte Famille, afin que durant le temps de la vie mortelle, demeurant fidèlement attachée à votre service et à votre amour, elle puisse enfin vous offrir des louanges éternelles dans le ciel.

O Marie, très douce Mère, nous implorons votre secours, certains que votre divin Fils exaucera vos prières. Et vous, très glorieux Patriarche, saint Joseph, secourez-nous par votre puissant patronage, et présentez nos voeux à Jésus-Christ par les mains de Marie.


*
**

Coeur divin de Jésus, convertissez lest pécheurs, sauvez les moribonds, délivrez les âmes du Purgatoire.

*
**

Faire célébrer chaque année le 24 septembre une messe de reconnaissance à Notre-Dame de la Merci pour les détenus qui seront rentrés sains et saufs de la captivité.



*
**

Livres à acheter pour notre Librairie (A. C. H.)

Bible de Crampon

Nouveau Testament (Crampon)

Les Saints Evangiles (Collomb)

Manuel du Chrétien (Desclée)

Imitation de Jésus-Christ — 3 éditions

Missels de Saint André

Missel de Desclée

Missel de Hrépols et Dessain

Manuel du chrétien (P. Dassonville)

L'âme de tout apostolat. Chautard

Le grand catéchisme de Malines

Le grand catéchisme de France

Catéchisme des incroyants. Sertillanges.

Cours de Religion. Verhelst et autres.

Le catholique d'action. Palau.

Pour mieux connaître le christianisme, Guide de lectures de la J. O. C. France et Belgique.

Vie du Christ. Klein. Lebreton. Lesêtre. Fouard.

Vie de Saint Pierre. Fouard. Fillion.

Vie de Saint Jean. Fouard.

Vie de Saint Paul. Prat et Tircot.

Le Baptême. Cuttaz (?)


L'Eucharistie. Cuttaz.

Notre Pentecôte. Cuttaz. Rituel des fidèles (Saint-André)

Les catholiques et la Bible. Mgr. Charue.

La Vie intérieure, Card. Mercier

La vie surnaturelle. Daujat. La vie catholique Sertillanges.

La vie intellectuelle. Sertillanges

La Prière de toutes les heures. P. Charles.

La prière missionnaire...

Le Retour à Jésus. J. Leclercq.

Retraites pascales P. Pinard de l. B.

La Famille. J. Leclercq

Au fil de l'année liturgique. J. Leclercq.

La Religion personnelle, de Grandmaison

La clé de l'Evangile. Lesêtre.

Les deux premiers siècles de l'Eglise. Lebreton.

Histoire de l'Eglise, de Moreau.

La messe de ceux qui ne sont pas prêtres.

Pour comprendre la messe (Et André)

2 vol. de William. Jésus au pays d'Israël. La Vierge au pays d'Israël.

Mersch. Le corps mystique.

Viollet. La confession.


Matéo. Vers le Roi d'amour,

12 heures saintes.

Bernadot. De l'Eucharistie à la Trinité.

Petitot. Exhortations à la sainteté.

S. François de Sales. Introduction à la Vie dévôte.

L'Eglise aux tournants de l'histoire. Kurth.

L'Eglise de Belgique, de Moreau.

Retraites. 3 vol. de Grand maison.

Voir dans collection Pax Maredsous.

Voir dans collection Jésuites à Louvain.

Un vol. ou deux sur exercices spirituels.

Un vol. ou deux sur Lourdes.

Beaufays. Jésus le Messie. (L'homme-Dieu ?)

Chevrot. L'homme nouveau.

Marmion. Le Christ dans ses mystères.


Marmion. Le Christ vie de l'âme.

Verbum salutis (voir lesquels)

Chanoine Glorieux. La Messe. Saint Paul. Eglise.

Autres sur dogme. Le Corps mystique.

Nos responsabilités sociales. Muller.

Petit manuel et études et d'action sociale. - P. Rutten

La doctrine sociale de l'Eglise. P. Rutten.

1891 – 1931, Editions Spes

Spiritualité familiale, Liège.

Pages d'action sociale (Œuvres de Goyau)

6 volumes de Dufoyer

Commentaire du Catéchisme 4ml Concile de Yreate (voir bonne édition ) )

Thellier de Poncheville : Toute l'Evangile dans toute la vie. — Le Christ à l'oeuvre. — L'Eglise sur le chantier social. — Notre vie divine de baptisés.

Voir dans les livres de Mgr. Benson ce qui peut convenir à des intellectuels incroyants ou indifférents.

La légende dorée. (Perrin) 3 ou 4 ex.

Planus. Pages d'Evangile (?) 3 vol (?)

Revoir ce qu'il y a à conseiller dans Maritain, dans Berdiaeff.

Mgr. Guery. Vers le Père.

Mgr. Guery. L'Action Catholique.

La Doctrine Mariale.

La Joie de connaître. P. Termier.

Collection Pax (Liège)

Petite vie de Jésus-Christ par A. Tricot (Desclée. relié percaline)

Tanquerey. La Piété. Petit vol. relié.

Glorieux. 4 vol. (Le Christ. Le monde rural)


Dubuquois. L'Espérance.

Letouzey. L'Evangile règle de vie.

P. Lammertyn. Gethsémani (35 frs.)



Fin du Missel



Comments