Résumé chronologique



RESUME CHRONOLOGIQUE

Paroisse Notre-Dame de Laeken

Curés-doyens


M. l'abbé H. Coekelberghs 1871-1902

M. l'abbé J. Cooreman 1902-1937

M. l'abbé S. Van Reeth (chan.) .... 1937-1946

M. l'abbé F. Bailleul 1947


* * *

M. l'abbé J. Cardijn fut nommé vicaire le 17 avril 1912.

M. l'abbé Cardijn fut nommé directeur des œuvres sociales de Bruxelles le 15 août 1915.

M. l'abbé Stas fut nommé vicaire le 17 août 1912.


Paroisse Notre-Dame de Lourdes à Laeken-Jette

M. l'abbé M. Swalus fut chargé de la création de la paroisse le 31 août 1912.

Il fut nommé curé le 12 octobre 1913.

Il mourut le 29 mai 1943.



Jeune Garde Catholique de Laeken.

Le 20 octobre 1907 les catholiques entrent victorieux à l'hôtel communal.

Janvier 1911, inauguration, rue du Boulet, 7, Bruxelles du Cercle Rerum Novarum.

Mars-mai 1911, propagande en faveur du projet de loi Schollaert instaurant l'instruction obligatoire et l'égalité des subsides.

Le 8 juin 1911, démission du cabinet Schollaert.

Le 10 juin 1911, constitution du cabinet de Broqueville.

Le 24 septembre 1911, congrès de la Fédération des Jeunes Gardes avec la participation de M. H. Carton de Wiart, ministre de la Justice, et de M. Ch. Vander- cruyssen, futur artisan (après la guerre) de la résurrection de l'abbaye d'Orval.

Le 2 juin 1912, triomphe des catholiques aux élections législatives générales.

Le 25 août 1912 manifestation franco-belge à Quiévrain, première rencontre de l'A.C.J.F. et des jeunes gardes belges.

Le 29 septembre 1912, congrès de la Fédération des Jeunes Gardes à Forest. Les jeunes gardes se prononcent pour le suffrage des femmes.

Le 26 décembre 1914 mort de Louis Gryson, président de la Jeune Garde Catholique de Laeken.



Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Premières dates marquantes et culminantes.

1915 — au patronage N.-D. de Laeken douze membres parmi lesquels M. Jan Slagmuylder, constituent un syndicat d'apprentis. Paul Garcet leur apporte bientôt sa collaboration.

1919 — novembre — fondation par Garcet et Tonnet de « La Jeunesse Syndicaliste ».

1920 — septembre-octobre — parution du premier numéro du journal mensuel « La Jeunesse Syndicaliste » sous l'impulsion et la direction de Fernand Tonnet.

Avril 1924 — « La Jeunesse Syndicaliste » prend le titre de « Jeunesse Ouvrière ».

Octobre 1924 — « La Jeunesse Ouvrière » fait suivre sa manchette de la mention : « organe des jeunes travailleurs chrétiens de Belgique ».

Du 15 janvier 1925 au 10 mars 1926 cette mention devient : « organe bi-mensuel de la Fédération Nationale des Jeunes Travailleurs Chrétiens de Belgique affiliée à l'A.C.J.B. ».

Du 25 avril 1926 au 20 décembre 1927 la « Jeunesse Ouvrière » est l'organe bimensuel de la J.O.C. affiliée à l'A.C.J.B.

Le 7 janvier 1928 la « J.O.C. » devient un grand hebdomadaire illustré.

Le 10 juillet 1924 — journée sacerdotale à Bruxelles avec la participation de 56 prêtres. M. l'abbé Van Haudenarde excuse M. le chanoine Doutrelungne et apporte à la J.O.C, naissante l'approbation explicite (sic) de Mgr l'Evêque de Tournai.

Les statuts de la J.O.C, présentés par M. le Directeur des Œuvres Sociales Cardijn sont adoptés après quelques corrections.

Le 18 avril 1925 — constitution à Bruxelles du Conseil Général de la J.O.C, belge (15 membres).

Le 3 mai 1925 — première réunion à Bruxelles du Conseil Général de la J.O.C, qui procède à l'élection définitive des fonctions.



Fernand Tonnet

Né à Molenbeek-St-Jean, rue Piers, 111, le 18 juillet 1894.

Domicilié à Laeken, rue Pannenhuis, 36, en août 1908.

Volontaire de guerre le 6 août 1914.

Démobilisé au début de 1919.

Est nommé président général de la J.O.C. le 3 mai 1925.

Quitte la J.O.C. en juin 1934.

S'installe à Gilly le 3 juillet 1934 : il est chargé du service de la propagande du Mouvement ouvrier chrétien • section de Charleroi.

Est désigné, par l'archevêché, le 3 octobre 1938, en qualité de « propagandiste général de l'organisation de l'Action Catholique des Hommes » à Bruxelles.

Fondateur des « Feuilles Documentaires » de l'A.C.H.

Fondateur des « Feuilles Familiales ».

Arrêté le 10 août 1943 par les Allemands, il meurt au camp d'extermination de Dachau le 2 février 1945.


NOMS CITES

Abrassart (abbé) ; Agathon ; Alain-Fournier; Arendt (R.P.) ; Attout.

Barrés; Beaupin (abbé) ; Benoist; Bieswal ; Boyaval; Brohée ; Bruyère.

Cardijn (Mgr); Carton de Wiart, H. ; Caufriez; Charlemagne ; Christophe, L.; Claudel ; Coeçkelbergh; • Coelst ; Conrardy; Cooreman (abbé).

Debout, J. ; de Broqueville; Decurtins ; de Lalieux; Del- court ; Delporte; de Mun ; Desgranges (chanoine); Devos ; de Witte; d'Haussonville ; de Camp.

Enfert, P.; Pierre l'Ermite.

Garcet, Paul ; Gezelle, Guido; Gillet (R.P.) ; Giradin; Gonin ; Goyau; Gryson.

Harmel, L. ; Heylen (Mgr).

Francis Jammes.

Ketteler; Kurth, G. ; Kuyl (abbé).

la Tour du Pin; Leclercq, J. (chanoine) ; Léon XIII; Léopold I ; Leopold II; Lotte.

Mabille, L. ; Marie-Louise d'Orléans; Mauriac ; Meert, J I cardinal Mercier; Michaux (abbé) ; Mistral; Montier.

Papini ; Péguy; Picard (Mgr) ; Picot; Pie XII ; Poelaert; Pottier, Psichari.

Quiclet.

Rutten (R.P.).

Sangnier ; Schellekens; Schollaert ; Slagmuylder; Stas (abbé) ; Swalus (abbé); Swolfs, G.

Taymans ; Tessier, G.; Thomaes ; Toniolo.

Van der Noot; Vandervelde ; Van Haudenarde (abbé); Van Waeyenbergh (Mgr) ; Vandercruyssen (abbé); Veuillot ; Vogelzang, Vonck.

Note

1« Fernand Tonnet, président-fondateur de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne ». — Une émouvante aventure spirituelle ; un exemple, un sacrifice — brochure 40 p. avec portrait. Librairie Saint Luc, 50 rue de la Montagne, Bruxelles.

Comments